0

Tiques, Le Retour en CharenteS

Écouter cet article
Subscribe

On attend les tiques en général au printemps mais elles ont bel et bien pointé le bout de leur nez ou plutôt leurs crochets depuis quelques semaines!

Voici une petite piqûre de rappel sur la Tique.

Tiques, Le Retour en CharenteS - Conseils & astuces & Bonne pratiquesLa Tique est un acarien parasite se nourrissant du sang de différents animaux. Il existe différentes espèces de Tiques vivant chacune dans un milieu naturel particulier :

  • Ixodes ricinus aime les forêts de feuillus et les sous-bois,
  • Dermacentor reticulatus préfère les prairies, terrains vagues, haies et berges de rivière, tandis que
  • Ripicephalus sanguineu préfère les climats chauds et secs (pourtour méditerranéen) et colonise même les habitations.

Important : on trouve donc les Tiques à la campagne mais aussi en ville, dans les parcs et jardins.

Le cycle de la Tique passe par 3 stades : larve, nymphe et adulte qui sont tous les trois obligatoirement parasites. Pour rechercher sa « proie », la Tique va attendre bien sagement sur une herbe ou une branche et lorsqu’elle repère un hôte convenable passant à proximité, elle se laisse tout simplement tomber sur lui et va se déplacer pour gagner une zone à peau fine où elle pourra effectuer tranquillement son repas de sang. Redoutable !

La Tique va mordre avec ses crochets la peau pour la transpercer, va sécréter un cément pour renforcer sa fixation et sécréter diverses substances dont sa salive anticoagulante. Le repas de la larve dure 2 jours, et celui d’une Tique adulte peut durer jusqu’à plusieurs semaines!
Outre l’effet irritant de la morsure, les Tiques sont vectrices de maladies comme la piroplasmose, l’ehrlichiose, la maladie de Lyme… L’inoculation de ces agents pathogènes n’est pas immédiate, vous avez 24 heures pour retirer la Tique avant qu’elle ne contamine votre animal.

Que faire en pratique si vous trouvez une Tique sur votre animal ?

Tiques, Le Retour en CharenteS - Conseils & astuces & Bonne pratiquesIl faut retirer la Tique le plus rapidement possible afin d’éviter que celle-ci ne puisse lui transmettre une maladie : utilisez un crochet à tique, très facile d’emploi qui va en quelque sorte « dévisser » la Tique et éviter de laisser les pièces buccales dans la peau de votre animal. N’utiliser pas d’éther ou de produit pour « endormir » la Tique, ceci est susceptible de stresser la Tique et de lui faire relarguer prématurément ses substances pathogènes.
Petite idée reçue sur les Tiques : « lorsqu’on laisse la tête, la Tique repousse! ». Faux : déjà il ne s’agit pas de la tête mais des crochets de la Tique, et elle ne repoussera pas ! Par contre les crochets restés en place vont être perçus comme un corps étranger et vont entretenir une réaction inflammatoire avec apparition d’un petit granulome.

Que faire en prévention contre les Tiques ?

La prévention est très importante, car il est illusoire d’éradiquer les Tiques du milieu extérieur. Il faut donc protéger votre animal avec un antiparasitaire. Différentes formulations existent : comprimés, colliers, spot-on pipettes), spray, à choisir en fonction de votre animal.

Enfin n’oubliez pas d’inspecter votre animal, chien ou chat, au retour d’une escapade : au niveau de la tête, des oreilles, de l’aine, principalement, car plus vite vous repérez la Tique, plus vite vous pouvez l’éliminer et ainsi éviter qu’elle ne transmette une maladie à votre compagnon.

Vous aimez cet article ?
Inscrivez-vous à la newsletter des 2 Charentes. Nous ne communiquerons jamais votre adresse email !

Vivre en Charentes

La rédaction Vivre en Charentes.