Royan

Royan est une station balnéaire à une quarantaine de kilomètres au Sud de Rochefort et à la même distance à l’Ouest de Saintes.

Elle forme une agglomération unique avec trois autres station balnéaires: Vaux sur Mer, Saint Palais sur Mer et Saint Georges de Didonne. La ville est à l’entrée de l’estuaire de la Gironde juste en face de la Pointe de Grave de l’autre côté de cet estuaire. Un bac permet de relier Royan à la Pointe de Grave, de l’autre côté de l’estuaire, dans le département de la Gironde.

Début 1945 un bombardement Anglo-Américain a detruit une bonne partie de Royan, il reste des éléments de la station d’avant-guerre sur la partie Est de la ville

Son Histoire

Le site est sur une position stratégique qui a toujours été convoitée. Il a sans doute été occupé dès l’époque Celtique avec un petit port. Au Moyen-Age deux bourgs se développent: Saint Pierre sur le côteau du même nom avec une église remontant au XIème siècle et un port de pêche protégé par un château où étaient aussi les péages pour accéder à la Gironde.

Ces deux bourgs appartiennent aux seigneurs de Didonne sous la tutelle des ducs d’Aquitaine puis des Plantagenets. Le château passe sous le contrôle du roi de France Philippe II Auguste en 1222 qui le confie aux Lusignan. Ceux-ci trahissent le roi et Henri III Plantagenet débarque à Royan en 1242 avant d’être vaincu à Saintes.

Pendant la Guerre de Cent Ans, Royan est contrôlé par les Anglais. Les Français le reconquièrent en 1451, à la fin du conflit.

Dans la seconde partie du XVIème siècle, au moment des Guerres de Religion la ville,qui est très disputée, reste une place forte Protestante.

En 1622 la ville se soulève, le duc d’Epernon fait le siège de la ville qui se rend aux troupes royales, le château et les fortifications qui la protégent sont démolis.

De nombreux habitants s’exilent suite à la Révocation de l’Edit de Nantes en 1685.

Au XVIIIème siècle Royan et ses environs son érigés en duché au bénéfice de la famille de La Trémoïlle jusqu’à la Révolution Française.

La destinée de Royan change au XIXème siècle avec la vogue des bains de mer, dès 1824 des cabines sont installées sur la plage et la ville devient un lieu de villégiature pour la bourgeoise bordelaise. Un Casino est construit dès 1847 puis reconstruit et agrandi en 1890 (cf photo ci-contre).

Le développement est ensuite continu, d’abord sous le Second Empire puis pendant la IIIème république. Le chemin de fer dessert la ville en 1875 et un tramway est mis en service en 1890.

L’urbanisme est transformé avec la création des nouvelles rues et infrastructures comme la promenade le long de la plage. Royan est alors une station à la mode.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale les Allemands font de Royan une place forte fortifiée pour se prémunir contre un débarquement des forces Anglo-Américaines. Le 5 janvier 1945 un important bombardement Américain détruit la ville en quelques heures. Les Allemands capitulent le 17 avril.

La ville a bénéficié d’un important programme de reconstruction et de rénovation dès l’immédiat après-guerre. Elle est reconstruite suivant les principes des grands architectes de l’après-guerre : Le Corbusier, Niemeyer.

Le déblaiement des ruines et la reconstruction de Royan s’effectue sur une quinzaine d’années, jusqu’à la fin des années 1960, avec en particulier la construction de l’église Notre-Dame et du nouveau Palais des Congrès.

Dans les années 1950 la ville redevient une station balnéaire recherchée.

La ville de Royan

Le Front de mer se développe sur plus d’un kilomètre le long de la Grande Conche, c’est la partie touristique de la ville et la plus fréquentée.

Panorama sur la partie Est de la plage de Royan avec les villas du début du XXème siècle

Royan comprend d’abord les deux quartiers historiques de la ville: le quartier Saint-Pierre et le quartier de Foncillon, issus des bourgs médiévaux.

Le Quartier Saint Pierre, qui est en retrait du littoral conserve deux monuments: l’église Saint-Pierre, qui est le plus ancien édifice de Royan et le château de Mons.

Le Quartier de Foncillon se situe en bord de mer. La présence du Casino avait favorisé l’implantation de belles résidences qui ont subi les effets des bombardements de janvier 1945. Le Palais des Congrès s’élève maintenant au-dessus de la plage de Foncillon (cf photo ci-contre), il est l’oeuvre de l’architecte Claude Ferret.

Entre Foncillon et Pontaillac se situe le quartier du Chay avec les conches du Chay et du Pigeonnier. Vers le Nord-Ouest, le Quartier de Pontaillac se développe le long et au-dessus d’une belle plage (cf photo ci-dessous).

Au Nord de la Grande Conche, à proximité du port de pêche a été ouvert, au début des années 1980, un nouveau port de plaisance (cf photo ci-dessous) qui a une capacité importante. A l’Embarcadère du Bac un service de bateaux permet de franchir la Gironde pour aller à la Pointe de Grave.