La Rochefoucauld

La Rochefoucauld se situe à une vingtaine de kilomètres au Nord-Est d’Angoulême, la ville est traversée par la Tardoire. Elle se situe dans une zone rurale et forestière avec la grande forêt de la Braconne sur son flanc Ouest.

Ses principaux monuments sont le Château, le Couvent des Carmes et la Collégiale Saint Cybard.

Histoire de La Rochefoucauld

Une petite agglomération semble avoir existé à cet endroit dès l’époque Gallo-Romaine.

Un premier fort est établi sur un promontoire au-dessus de la Tardoire au IXème siècle afin de protéger les habitants des incursions des Normands, ces incursions déstabilisent les pouvoirs en place et favorisent l’émergence de nouveaux pouvoirs locaux détenus par des seigneurs châtelains.

Au Xème siècle ce fort est entre les mains d’un seigneur dont les descendants deviennent les sires de La Rochefoucauld. Le fort est agrandi et devient un château-fort féodal.

La cité initiale était au pied du château le long de la Tardoire, s’y est ajouté ensuite un noyau urbain autour du Prieuré Saint Florent. Au milieu du XIème siècle, sous le seigneur Foucaud II la ville prend le nom de La Roche-Foucauld .
Au XIIIème siècle une nouvelle agglomération se forme autour de l’église Saint Cybard et se développe sur la rive droite de la rivière, elle devient le centre de la ville. Dans la seconde partie du XIVème siècle celle-ci se dote de remparts pour se protéger des ravages de la Guerre de Cent Ans.

Pendant la Moyen-Age et la Renaissance la ville est active et prospère grace à ses activités commerciales, ses industries et à ses artisans: tanneurs, tisserands, etc. Deux foires importantes se tiennent en juin et septembre.

Au milieu du XVIème siècle le comte de La Rochefoucauld et de nombreux habitants se convertissent au Protestantisme. Au moment des Guerres de Religion la ville est altenativement sous le contrôle des Protestants puis des Catholiques.

De nombreux artisans qui sont Protestants s’exilent en Hollande et dans le Brandebourg suite à la Révocation de l’Edit de Nantes en 1685. La ville périclite alors et devient moins peuplée.

Au XXème siècle La Rochefoucauld parvient à conserver des activité agricoles et industrielles (textiles) qui ont permis d’enrayer en partie l’exode rural.

Le Château de La Rochefoucauld

Le château de La Rochefoucaud est établi sur un promontoire au-dessus de la Tardoire.

Juste en bas de l’édifice un pont du XVIIème siècle sur la rivière permet d’accéder à la ville, il a conservé ses demi-lunes d’époque.

A l’origine le château-fort était un quadrilatère avec des tours à poivrières à chaque angle et au centre un donjon carré. Celui-ci est du XIIème siècle et a été endommagé par un effondrement partiel en 1960.

Les tours d’angles sont cylindriques (cf photo ci-contre) de même que les deux tours jumelles de l’entrée (cf photo ci-dessous à gauche) sont cylindriques, elles ont toutes été reprises aux des XIIIème et XIVème siècles.

Les ailes Sud et Est ont été construites par François II de La Rochefoucauld dans les années 1520 et 1530, elles ont un style Renaissance. L’aile Ouest est du XVIIIème siècle en style Classique.

La Halle aux Grains

Elle a été construite en 1859 pour accueillir le marché aux grains. L’arrivée du chemin de fer (avec la ligne Angoulême-Limoges) lui permet d’élargir les échanges commerciaux à d’autres productions.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, au moment de l’occupation Allemande elle devient une prison.

Après la guerre, le bâtiment accueille les Sapeurs-Pompiers de La Rochefoucauld jusqu’en 1981. En même l’étage est transformé en salle de Bal.

A la fin des années 1980 le bâtiment est réaménagé en bibliothèque municipale. Il est maintenant devenu un Centre Culturel de la ville.