1

Inondation, sinistre, que faire ?

Les inondations font de plus en plus partie de notre quotidien et sont un peu trop souvent à la une des actualités. Cette article vous donne les indications nécessaires et la procedure à suivre en cas d’inondation de votre habitation. Que ce soit au niveau des assurances ou des travaux à réaliser, que faire en cas d’inondation …

Que faire en cas d’inondation ?

En cas d’une inondation, vous devez faire une déclaration à l’assureur dans les délais fixés par le contrat d’assurance.

D’après l’article L 113-2-4 du Code des assurances, ce délai ne peut pas être inférieur à 5 jours ouvrés, sauf en cas de vol où il peut être de 2 jours ouvrés.

Ce délai court à compter du jour où l’assuré découvre le sinistre.

A votre déclaration de sinistre, il est important de joindre tout justificatif lié à l’inondation. La lettre peut accompagner la formule de constat amiable remise par l’assureur.

Voici un exemple de lettre :

lettre assurance inondation

Les travaux après inondation :

 

Après avoir déclaré votre inondation ou sinistre auprès de votre assurance, il faut passer par la phase travaux.

L’inondation de votre maison peut causer d’importants dégâts, visibles ou non, mais aussi des risques pour votre maison. Quoi qu’il en soit, les travaux, qu’il s’agisse de remise en état ou d’amélioration, ne doivent débuter qu’après séchage complet du bâtiment inondé.

  • Quels points vérifier avant d’entreprendre de rénover votre logement après une inondation ?
  • Comment entreprendre des travaux afin d’occuper à nouveau votre maison ?

Repérer les dégâts

Avant d’entreprendre des travaux dans votre maison, il convient tout d’abord de prendre les premières précautions afin de protéger ses occupants. Après une inondation, votre maison peut en effet être exposée à des risques tels que le glissement de terrain, l’endommagement des conduits de gaz ou l’amoindrissement de la solidité des murs.

Sauver ce qui peut l’être

Une fois l’eau évacuée et le logement séché, évacuez du logement les meubles et objets endommagés par les eaux et faites-les sécher à l’extérieur.

Les travaux à proprement parler

Remettre la dalle à nu

Après une inondation et avant de commencer les travaux, il faut veiller à retirer les revêtements de sol vulnérables :

  •     la moquette probablement souillée ;
  •     le parquet flottant, qui peut être déformé et emprisonner de l’eau ;
  •     le parquet collé, qui risque d’être décollé ou déformé ;
  •     les sols en plastique ou PVC, qui se décollent ou gonflent par endroits.

Procéder à l’assèchement total

Lorsque les surfaces sont enlevées, comptez 6 mois pour aboutir à un assèchement total.

Pour cela, contactez une entreprise d’assèchement, qui va poser des ventilateurs qui vont pomper toute l’humidité 24 h/24 en 2 ou 3 semaines (selon la taille de l’habitation).

À noter : le séchage est en principe couvert par l’assurance du bailleur.

Pendant ce temps, vous pouvez tout de même procéder aux autres travaux dans le local.

Le nettoyage

Veillez à vous protéger : les eaux sont souvent souillées par des eaux usées ou des produits chimiques. Ils convient de vous prémunir des bactéries qu’elles peuvent contenir en portant une tenue adéquate (bottes, gants…) mais également en nettoyant chaque surface de façon consciencieuse afin de prévenir toute infection.

Et enfin… bon courage !!

Vous aimez cet article ?
Inscrivez-vous à la newsletter des 2 Charentes. Nous ne communiquerons jamais votre adresse email !

Vivre en Charentes

La rédaction Vivre en Charentes.

Un commentaire

Votre avis nous intéresse, laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.