Il est temps de renégocier son crédit immobilier

Le saviez-vous ? Renégocier votre crédit immobilier peut être une très bonne opération pour vous !

Les taux d’intérêt ne cessent de baisser. Il est grand temps de renégocier votre crédit immobilier avec votre banque pour bénéficier soit d’un allègement de vos mensualités soit d’une réduction de la durée de votre remboursement. Vous pouvez même dans certains cas avoir les deux en même temps. Mais ne rêvez pas trop hein 🙂

Nous allons vous expliquer à travers un exemple très concret comment vous pouvez faire baisser le coût de votre crédit immobilier. Vous pourrez ensuite réaliser une simulation grâce à notre simulateurs et si vous le souhaitez, recevoir des offres de banques partenaires.

Évolution des taux d'intérêt moyens pour les crédits immobiliers sur les 4 dernières années.

Évolution des taux d’intérêt moyens pour les crédits immobiliers sur les 4 dernières années.

Exemple de réduction du coût d’un crédit immobilier

En février 2019, le taux de crédit immobilier moyen national sur 20 ans s’établit à 1,6 %. Sur un emprunt de 200 000 €, cela équivaut donc à une mensualité de 1 034 € avec un coût total du crédit qui s’élève à 33 760 € (hors assurance).

Le graphique des taux immo démontre qu’en février 2016, le taux moyen national sur une durée de 20 ans s’établit à 2,6 %. Sur un emprunt du même montant que l’exemple cité plus haut, cela équivaut à une mensualité de 1 130 € et un coût total du crédit de 56 800 € hors assurance.

Emprunter en février 2019 plutôt qu’en 2016, revient ainsi à économiser 23 040 € sur le coût total du crédit et 96 € sur les mensualités. Un écart non négligeable d’où l’importance de refaire une simulation en utilisant notre simulateur ci-dessous :

Découvrez combien vous pouvez économiser sur votre emprunt en utilisant le simulateur ci-dessous :

Vos données sont sécurisées via le protocole SSL / HTTPS

 

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
« Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent. »
L’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de 10 jours, la vente est subordonnée à l’obtention du prêt et si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur devra lui rembourser les sommes versées.