2

Gregory Kalman, photographe charentais et inspiré

Nous vous proposons de découvrir aujourd’hui Grégory Kalman qui partage avec nous sa passion de la photo. Il capture régulièrement de magnifiques paysages charentais avec son appareil et ses clichés sont régulièrement publiés sur Vivre en Charentes.

Grégory Kalman

Retrouvez son interview dans laquelle Grégory nous partage son amour de la photographie et donne en prime quelques conseils biens pratiques :

Qui êtes-vous ?

Gregory Kalman, 42 ans et j’habite Pranzac. Charentais d’adoption depuis une dizaine d’années je suis né et j’ai grandi jusqu’en 1998 en Afrique de l’ouest. Je suis passé par la Gironde et le Pays Basque avant de m’installer en Charente, département dont je suis devenu amoureux.

Vous faites quoi dans la vie ?

Après avoir travaillé dans le tourisme et les loisirs puis le commerce de grande distribution, je suis actuellement en projet de reconversion via une formation professionnelle de télé-pilote de drone et j’espère pouvoir exercer un métier de passion à l’avenir mêlant mon plaisir de “voler” et celui de la capture d’images.

Depuis combien de temps faites-vous de la photographie ?

Mes premiers souvenirs de photographe remontent au début de l’adolescence avec des photos de surf et de paysages de l’Afrique que j’aime tant. Depuis cette passion ne m’a jamais vraiment quittée bien qu’il y ait eu des périodes (parfois longues) durant lesquelles je ne shootais plus. Cependant j’ai toujours gardé le plaisir de regarder le travail photographique des autres. 
Depuis quelques mois j’ai décidé de rendre mon travail moins confidentiel et de sortir de ma zone de confort en publiant mes clichés publiquement.

Comment vous est venue cette passion de photographie ?

Très jeune je me souviens avoir toujours eu une attirance pour les photos, je dévorais les magazines de reportages.
J’ai longtemps exercé cette passion avec des appareils grand public et peu onéreux, ce qui n’offrait pas de grandes possibilités. 
Avec le développement des technologies notamment celle des smartphones il est possible aujourd’hui d’avoir des résultats d’une qualité satisfaisante pour un investissement raisonnable et je shoote aujourd’hui essentiellement avec mon smartphone, mais aussi depuis quelques temps avec un drone qui me permet de réaliser un rêve d’enfant, voler et y associer la photo aérienne (dans le respect des règles de pilote loisirs en attendant ma professionnalisation).

A quoi pensez-vous lorsque vous prenez une photo ?

Soit “raté !!”, soit “je l’ai !” et ensuite “est ce que ça vaut le coup ?”
Les ressentis peuvent être multiples, tout dépend de la difficulté de la photo et du sujet. 
Sur des sujets en mouvement, il y a une véritable adrénaline en plus de la concentration pour ne pas rater le bon moment et obtenir le cliché que l’on souhaite.
En revanche sur des paysages les sensations sont plus apaisées et prendre ce genre de photos me déconnecte complètement de la réalité. 

Qu’est-ce qui vous plait dans l’art de la photographie ?

Elles sont pour moi à la fois source de souvenirs et d’émotions diverses. 
Souvenirs, car elles vont fixer un instant qui ne se reproduira plus et nous permettre d’apporter des témoignages de nos existences. 
Émotions car elles font passer forcément quelque chose. Du plaisir, de la joie, du rire, de la tristesse, de la mélancolie, de la nostalgie…
Je compare souvent la photographie à la peinture dans les émotions qu’elle peut transmettre, et tout comme un tableau on peut être réceptif ou pas à tel ou tel cliché. 

Quelles sont les sujets que vous aimez traiter dans la photographie ?

Mon sujet principal reste la nature, et bien souvent même si elle est associée à d’autres sujets (un bâtiment, une personne, un objet..) j’aime qu’elle prenne une part à elle sur mes photos. 
J’aime beaucoup également les lever et coucher de soleil qui offrent toujours des couleurs intéressantes et sont des moments à chaque fois différents. 
Un sujet qui me plaît de plus en plus également les bâtiments faisant partie de notre patrimoine (églises, châteaux, monuments, lieux historiques…)

Quel est votre site / endroit préféré à photographier en Charente ? 

Incontestablement le fleuve Charente.
Toutefois j’espère vivement pouvoir bientôt photographier en drone Angoulême et plusieurs autres sites en zone de vol interdites pour le loisirs dès que j’aurais obtenu ma certification.

Quel est votre site / endroit préféré à photographier en Charente-Maritime ? 

Je resterai dans le même élément que précédemment, l’océan et la côte.

Si vous deviez donner un conseil a une personne qui voudrait se lancer dans la photo, quel serait-il ?

Je me considère comme un simple photographe amateur avec encore énormément à apprendre au niveau technique, mais si je devais donner des conseils ce serait de se faire plaisir avant tout et d’écouter sa passion.
Ne pas hésiter à apprendre des autres en ayant toujours un regard bienveillant sur les œuvres d’autrui et s’exercer continuellement sur des techniques et des sujets différents. 
On peut ne pas aimer une photo mais toujours y trouver un intérêt quelconque par la technique utilisée, l’angle de prise de vue, le traitement de l’image etc etc. Le travail de chacun mérite le respect, c’est pour moi une base.
Et surtout ne jamais se décourager, surtout lorsque l’on s’expose aux réseaux sociaux où certains ont parfois la dent dure et la critique facile

Diaporama de quelques réalisations de Grégory :

Retrouvez toutes ses photos

Sur sa page Facebook : La Cagouille En Vol

Son Instagram : @lacagouilleenvol

Vivre en Charentes

La rédaction Vivre en Charentes.

2 commentaires

  1. J’aime la Charente maritime, les paysages, sa douceur de vivre. La mer qui peut m’inspirer aussi pour peindre quelques aquarelles…. en amateur . Merci pour le partage de vos photos

Votre avis nous intéresse, laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.