Le Fort Boyard, le seul, l’unique, le mythique …


A la découverte du fort boyard …

fort boyard charente maritimeSurgissant de la mer, visible de presque toute la côte charentaise, il entretient son mystère, n’accordant qu’aux seuls candidats du jeu télévisé le privilège de l’aborder. Aujourd’hui parmi les monuments français les plus connus à l’étranger, il est devenu un des emblèmes de la Charente- Maritime.

Ce cuirassé de pierre en forme de grosse ellipse haute de 3 étages avec vigie, casemates et cour intérieure attendra 150 ans pour élever ses impressionnantes mensurations au-dessus de la mer : 68 mètres de long sur 31 mètres de large. Il serait tombé dans l’oubli et en ruines, si un beau jour de 1989, Jacques Antoine, créateur de jeux télés, n’avait pas décidé de l’acheter pour le transformer en décor de la nouvelle émission qui commençait à lui trotter dans la tête. Ce dernier était déjà tombé sous le charme du fort dès 1981 où il en fit une des étapes de son jeu à succès de l’époque, « La Chasse aux trésors ». Avant de devenir une star télé mondiale, Fort Boyard s’était déjà offert quelques seconds rôles de choix sur grand écran : Brigitte Bardot y prend un bain de soleil sur sa terrasse dans « Le Repos du Guerrier » de Roger Vadim (1962), et, surtout, il se livre de l’intérieur dans « Les Aventuriers » de Robert Enrico (1967) avec Lino Ventura et Alain Delon. La légende était déjà en marche… “Un nom étrange venu du mot hollandais Banjaert qui signifie banc de sable et apparaît sur une carte du XVIe siècle à l’emplacement du futur fort.”

Le fort Boyard en bref : 1692-2011

Dès la fin du XVIIe s, la construction d’un fort est envisagée entre l’île d’Aix et l’île d’Oléron pour protéger l’arsenal de Rochefort. Les moyens techniques nécessaires n’existent pas encore, on a d’abord l’idée d’y amarrer un bateau. C’est seulement en 1804 que les travaux, pharaoniques, commencent : il faut trouver le bon endroit, amener des énormes blocs, inventer des machines, mobiliser des milliers d’ouvriers. A la 1re tempête, tout est emporté, on recommence. Finalement, tout s’arrête en 1809 pour reprendre en 1840 et, en 1859, le fort est enfin achevé… mais devenu inutile face aux progrès réalisés par l’artillerie ! Transformé en prison, cible d’entraînement des batteries allemandes en 39-45, il est progressivement délaissé et pillé, bien que classé monument historique en 1950. Mis aux enchères en 1961, il est acheté par un dentiste belge. L’entretenir coûtant beaucoup trop cher, il n’en fait rien et le vend en 1989 au producteur télé Jacques Antoine. Celui-ci le laisse pour un franc symbolique au Conseil général de la Charente-Maritime qui le restaure. Le 7 juillet 1990, les téléspectateurs découvrent sur France 2 « Les clés de Fort Boyard ».

Pour touchez le géant des yeux, embarquez-vous le temps d’une croisière 

Source : Charente Maritime

Vous aimez cet article ?
Inscrivez-vous à la newsletter des 2 Charentes. Nous ne communiquerons jamais votre adresse email !