{City Break} 48h à Angoulême

La ville d’Art et d’Histoire est devenue en quelques décennies LA capitale de la bande dessinée. Avec son festival international dédié au 9e art, ses murs peints et son musée consacré à cet art majeur, Angoulême est une cité résolument tournée vers la créativité. Nous vous proposons un programme aux petits oignons pour un city break angoumoisin des plus agréables. Suivez le guide !

Vue Angouleme

Premier jour à Angoulême :

Le matin :

Nous flânons au cœur de la ville, entre deux monuments : la cathédrale Saint-Pierre et l’Hôtel de Ville (ancien château médiéval), qui telles deux vigies se dressent fièrement à quelques mètres l’un de l’autre. Pour monter au sommet de la tour Ronde de l’ancien château des Valois, il nous faut réserver auprès de Via Patrimoine, sésame pour bénéficier d’une vue panoramique sur les remparts et au-delà. On s’inscrit également pour une visite guidée unique, celle de la cathédrale Saint-Pierre et des salles de son Trésor qui rassemble ostensoirs, reliquaires, statues, calices, vêtements liturgiques. Émerveillement absolu ! La mise en scène de ce Trésor a été confiée au plasticien Jean-Michel Othoniel qui a conçu une œuvre immersive… Nous arpentons ensuite les ruelles pavées, à la recherche d’une bonne adresse gourmande. Et elles sont nombreuses à nous faire de l’œil avec leurs terrasses qui invitent à buller..

L’après-midi :

Cathédrale et Musée d'Angoulême

Cathédrale et Musée d’Angoulême

En route pour le très beau Musée d’Angoulême. Ce lieu incontournable, situé dans l’ancien évêché de la cathédrale, propose plusieurs collections : l’une retrace l’histoire charentaise des temps géologiques jusqu’à l’époque médiévale, les deux autres sont des collections d’art d’Afrique et d’Océanie et de Beaux-Arts. À ne pas manquer : le casque d’Agris, un fabuleux casque gaulois recouvert de feuille d’or et le moulage d’un os de fémur d’un dinosaure découvert à Angeac-Charente long de 2,40 m !

Quittons la ville haute pour descendre sur les berges de la Charente et profiter d’une agréable promenade au fil de l’eau, avant de rejoindre port l’Houmeau. Là, on peut embarquer sur la Reine Margot pour une croisière commentée ou sur un petit bateau rouge (bateaux électriques sans permis).

La soirée se termine dans le vieil Angoulême: les vitrines des chocolatiers sont irrésistibles et invitent à ramener la spécialité locale, la Marguerite en chocolat, à effeuiller avec délice. Bars et restaurants sont assaillis par les artistes en tous genres..

Entre les très nombreux studios de dessins animés implantés à Angoulême et les tournages de cinéma qui s’enchaînent dans la région, les amateurs d’happy hours sont légion. Et en août, il n’est pas rare de croiser, au détour des rues, l’une des nombreuses stars venues participer au Festival du Film Francophone d’Angoulême.

Deuxième jour à Angoulême :

Le matin :

Passage obligé dans le centre névralgique d’Angoulême : le marché des Halles qui arborent l’architecture industrielle de la fin du XIXe siècle. On sirote un café dans l’effervescence ambiante. On fait emplette des produits du terroir comme le grillon charentais.

Brunch de circonstance avant de filer à l’incontournable Cité internationale de la bande dessinée et de l’image et plus en contrebas, au Musée de la Bande Dessinée, lieu culte d’Angoulême où se trouve la plus grande collection de planches et de dessins originaux d’Europe. Mention spéciale à “Mon petit musée”, espace dédié aux enfants, pour découvrir tous les secrets de la BD, comme les grands ! Avant de partir, un tour par la librairie du musée s’impose… C’est l’un des plus grands espaces consacrés à la BD avec près de 40 000 références. On aimerait y passer des heures !

En sortant, on reprend la passerelle, saluons Corto Maltese et apercevons le Musée du Papier qui nous convie à une autre aventure, celle d’une industrie passée florissante.

Et voilà c’est déjà la fin du voyage à Angoulême, on a pas vu le temps passer et nous nous rendons compte que nous avons encore plein de choses à découvrir. Il est temps de penser à revenir très très vite à Angoulême pour une autre aventure. N’hésitez pas à laisser vos recommandations et autres conseils en commentaires.

Vous aimez cet article ?
Inscrivez-vous à la newsletter des 2 Charentes. Nous ne communiquerons jamais votre adresse email !